Ethno et Ciné

Ethno et Ciné (2)

Le 15/11/2016: La bête lumineuse!

Attention: Séance spéciale le Mardi,
en partenariat avec "Ethnologie et Cinéma"

Mardi 15  novembre 2016 à 20h
Cinéma Juliet Berto
Place Saint-André, Grenoble

La bête lumineuse
(Pierre Perrault, Canada - 1983)

Une partie de chasse comme métaphore des relations humaines, où l’individu est confronté à ses plus bas instincts mais aussi à la sublimation de ses désirs.
Plus ou moins bien reçu et compris à sa sortie, notamment au Festival de Cannes, ce film déstabilise par un aspect au premier abord cruel. Rarement a-t-on vu dans un documentaire un tel dévoilement de la personnalité intime d’un homme, pris au piège devant une équipe de tournage effacée tel un témoin objectif de la situation. C’est pourtant un film sur l’amitié et la révélation de soi, comme le suggère un dialogue à la fin, si la « victime » accepte de valoriser l’opportunité d’être ainsi mise face à elle-même, « de se faire montrer ses faiblesses ». On comprend particulièrement avec ce film la boutade de son ami le cinéaste Jean-Pierre Lefebvre, disant que Perrault était « le meilleur réalisateur dramatique du cinéma québécois ». Chaque fois qu’on revoit ce film cru, intense et bouleversant, on y trouve immanquablement de nouvelles vérités et une admiration renouvelée. Nicolas Renaud.

En savoir plus...

Le 16/11/2016 Perfumed Nightmare

Mercredi 16 novembre 2016 à 20h
Cinéma Juliet Berto
Place Saint-André, Grenoble

Perfumed Nightmare
(Kidlat Tahimik, Philippines - 1977)

" One of the most original and poetic works of cinema made anywhere in the seventies." Werner Herzog

 

Dans son village proche de Manille, Kidlat admire les Etats-Unis et rêve de construire là-bas des ponts allant jusqu’à la lune.

Premier film du « père du cinéma indépendant philippin », Perfumed Nightmare est aussi un pied de nez au genre ethnographique. Interrogeant avec une fausse candeur la domination coloniale sur son pays, ce film est une fable désenchantée en même temps qu’une déclaration d’indépendance.

Par sa forme comme par son contenu, Perfumed Nightmare prend le contrepied du cinéma occidental mainstream, pour ne pas dire hollywoodien. Première réalisation d’un jeune Philippin né en 1942, Eric Oteyza de Guia, ce film est plus qu’un film : en se réinventant Kidlat Tahimik, cet autodidacte du cinéma ouvre avec grâce et humour d’autres possibles cinématographiques, bouscule le genre ethnographique et interroge avec une fausse mais efficace candeur la domination occidentale sur son pays. Même le discours anticolonialiste se trouve reformulé dans cette fable désenchantée où Kidlat Tahimik, dans son village proche de Manille, rêve de construire des ponts jusque sur la Lune et découvre l’autre face du monde occidental à la faveur d’un voyage à Paris.
Anne Kerlan [Festival des trois continents]

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Radio Campus Grenoble

13-03-2015 Hits:29085 Partenaires Christophe

Radio Campus Grenoble Bâtiment EVE 701 avenue centrale – Domaine universitaire 38400 Saint Martin d’Hères cedex Tél :04 56 52 85 20

En savoir plus...

Ville de Grenoble

12-12-2014 Hits:29297 Partenaires Christophe

Hôtel de Ville de Grenoble 11, boulevard Jean Pain CS 91066 38021 Grenoble Cedex 1 Tél. 04 76 76 36 36 Fax 04 76 76 39 40

En savoir plus...