Rêv’Ailleurs

Rêv’Ailleurs (1)

Les Gremlins

Mercredi 16 décembre 2015 à 20h
Cinéma Juliet-Berto (Place Saint-André, Grenoble)
En partenariat avec l'association " Les Rêv'Ailleurs "
Gremlins
Joe Dante (USA - 1984)

Vous savez que l'historien Joseph McBride a essayé de montrer Gremlins à Frank Capra, en lui expliquant à quel point c'était un hommage à La vie est belle ? Mais Capra, qui était presque nonagénaire [il est mort en 1991 à 94 ans] n'a pas capté le truc.
                                                                                    Joe Dante [Télérama, 29 septembre 2015].

Qui, qui, qui sont les Gremlins ?
Les Gremlins valideront évidemment cette idée en 1984. Qui sont-ils, d’ailleurs ? À l’origine, le gremlin est une petite créature chafouine, issue de l’imaginaire des pilotes de la Royal Air Force dans les années 20. Selon une légende urbaine, ces diablotins humanoïdes hantaient les bases aériennes britanniques pour y saboter les moteurs d’avion et les équipements divers. Aussi  incongru soit-il, le mythe se transmet rapidement aux confrères de l’U.S. Air Force, et se popularise dans les années 40 grâce à un livre de Roald Dahl (lui-même ancien pilote de chasse). Le premier gremlin de la télévision américaine s’invite dans un épisode de La Quatrième dimension (encore elle) : il est aussi velu qu’un ours, et vandalise un réacteur de 747 sous le regard médusé d’un passager – l’épisode sera également revisité dans le film de 1983, par George Miller. Chez Dante, le gremlin s’invite donc dans la modernité comme un trublion qu’on ne présente plus. À quoi s’en prend-t-il ? Non plus aux avions de chasse, mais justement aux relais multiples de la pop culture, arrachant les antennes de télévision et détournant le flux d’informations. Dans Gremlins 2, il passe de la simple piraterie à la colonisation en bonne et due forme : non content d’avoir terrifié le Midwest, il accapare les commandes du pays entier depuis les newsrooms new-yorkaises. Si le monstre jaillit de l’inconscient collectif, ce n’est que pour mieux prendre les rênes de celui-ci – et par conséquent, de la marche du monde.
                                                                        Yal Sadat  [http://www.chronicart.com/cinema/joe-dante-itineraire-dun-cine-fils/]

Gremlins appartient à une époque révolue de transition (fin des années 1970- début des années 1980), entre la modernité cinématographique et la post modernité, époque d’une innocence lucide où il était encore possible de témoigner de sa foi dans une forme de fiction relativement classique mais où il fallait en même temps, déjà, déconstruire, ironiser et avoir un rapport distancié au récit qu’on propose. En d’autres termes, Gremlins est un film commercial grand public, mais aussi un film de cinéphiles : il n’y a pas moins de trente citations qui exigent un spectateur compétent pour les relever et voir les effets qu’elles produisent à l’intérieur de la fiction.

C’est un film qui est apparu quand il est sorti comme un film contestataire sur le plan idéologique, mais aussi esthétique. Le film est lui-même partagé entre deux familles : celle de Roger Corman qui dans les années 1970 produit des films de série B avec la «New World Pictures», et celle de Steven Spielberg avec «Amblin Entertainment » (1984) qui produisait des films à grand spectacle. Joe Dante a fait ses débuts dans la famille de Corman où il est engagé comme monteur en 1974, où il réalise Piranhas en 1978 dont on a fait aujourd’hui un remake, et en 1980 Hurlements qui est un film sur les loups garous. Très vite a lieu la rencontre avec Spielberg. Alors que la « New World Pictures » était poursuivie par «Universal» qui l’accusait d’avoir plagié Les Dents de la mer avec Piranhas, la légende veut que Spielberg, après avoir visionné Piranhas, ait fait cesser les poursuites car il découvrait là un cinéaste de talent qu’il s’est empressé d’engager. Quoi qu’il en soit, Gremlins signe en 1984 le partenariat entre Joe Dante et Steven Spielberg qui va durer assez longtemps puisque Joe Dante réalisera, dans la maison de production de Spielberg, Explorers en 1985, L’Aventure intérieure en 1987, Gremlins 2 en 1990, Small Soldiers en 1998 et Les Looney Tunes passent à l’action en 2003.
                                                                                  Francisco Ferreira [http://www.cinep.org/site/pages/college/pdf/gremlins1]

 

Note: On trouvera, en fichiers téléchargeables, l'analyse complète de Francesco Ferreira, ainsi que la fiche et l'affiche du film proposées par le Ciné-club de Grenoble.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Radio Campus Grenoble

13-03-2015 Hits:9104 Partenaires Christophe

Radio Campus Grenoble Bâtiment EVE 701 avenue centrale – Domaine universitaire 38400 Saint Martin d’Hères cedex Tél :04 56 52 85 20

En savoir plus...

Ville de Grenoble

12-12-2014 Hits:9874 Partenaires Christophe

Hôtel de Ville de Grenoble 11, boulevard Jean Pain CS 91066 38021 Grenoble Cedex 1 Tél. 04 76 76 36 36 Fax 04 76 76 39 40

En savoir plus...