Menu
A+ A A-

La Chienne

La Chienne
Mercredi 10 décembre 2014, 20h
 
" Trois aspects du Cinéma de Jean Renoir" (suite)
La Chienne (Jean Renoir, France - 1931)
Salle Juliet-Berto (Place Saint-André, Grenoble)

« C’est à cause de mon admiration pour Michel Simon. Je pensais que Michel Simon dans le personnage
de Legrand serait prodigieux […]. Je rêvais de le voir sur l’écran avec certaines expressions,
avec la bouche pincée d’une certaine façon ; je rêvais de le voir avec cette espèce de masque
qui est aussi passionnant qu’un masque de tragédie antique. Et j’ai pu réaliser mon rêve
. »

Jean Renoir [Cahiers du cinéma, 1957].

François Truffaut sur Michel Simon [Les films de ma vie, Flammarion (1975), p. 55].
En voyant jouer Michel Simon, les spectateurs ont toujours senti qu’ils regardaient non pas un acteur mais l’acteur ; les meilleurs de ses rôles furent des rôles doubles : Boudu est à la fois un clochard et un enfant qui découvre la vie, le Père Jules de
L’Atalante de Vigo est un marinier fruste en même temps qu’un collectionneur raffiné, le grand bourgeois Irwin Molyneux de Drôle de Drame écrit clandestinement des romans sanguinaires et, pour revenir à Jean Renoir, son Maurice Legrand de La Chienne est à la fois une petit caissier soumis et, sans le savoir, un grand peintre. Je suis persuadé que si les cinéastes ont toujours confié à Michel Simon ces troublants rôles doubles qu’il a magnifiquement interprétés même quand les films étaient faibles, c’est qu’ils ont senti que cet acteur grandiose incarne à la fois la vie et le secret de la vie, l’homme que nous paraissons être et celui que nous sommes vraiment. Jean Renoir aura été le premier à rendre évidente cette vérité : lorsque Michel Simon joue, nous pénétrons au cœur du cœur humain. 

La Chienne, un film "noir"
Le cinéma de Renoir, multiforme, toujours renouvelé, semble donner une impression d’ensemble plutôt souriant. Or il traverse de fréquents et intenses épisodes de « noirceur », voire de désespoir. Là encore Renoir se différencie des cinéastes français dans leur ensemble : tandis que ceux-ci (Clouzot, Allégret, Carné, etc.) se plieront à une sorte de mode du « film noir » dans l’après-guerre, Renoir traversera au même moment une  époque sereine, après avoir réalisé ses films les plus « sombres » dans les années trente – avant d’y revenir dans ses derniers films. Film noir par excellence, parfaite tragédie moderne,
La Chienne bénéficie de l’interprétation exceptionelle de Michel Simon. Premier très grand film de Renoir, il marque en cela un important virage dans son œuvre. Virage également dans sa vie privée : le rôle de Lulu, initialement prévu pour Catherine Hessling sera joué par Janie Marèze. La séparation du couple date de ce moment.
Guy Cavagnac [Jean Renoir. Le désir du mondeSociété des Découvertes (1994), p. 123)].

 
Dernière modification levendredi, 05 décembre 2014 14:37

Informations supplémentaires

Éléments similaires (par tag)

Media

Plus dans cette catégorie : « La Grande Illusion Le Carrosse d'or »
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Radio Campus Grenoble

13-03-2015 Hits:11094 Partenaires Christophe

Radio Campus Grenoble Bâtiment EVE 701 avenue centrale – Domaine universitaire 38400 Saint Martin d’Hères cedex Tél :04 56 52 85 20

En savoir plus...

Ville de Grenoble

12-12-2014 Hits:11988 Partenaires Christophe

Hôtel de Ville de Grenoble 11, boulevard Jean Pain CS 91066 38021 Grenoble Cedex 1 Tél. 04 76 76 36 36 Fax 04 76 76 39 40

En savoir plus...